L G P CNRS
Environnements Quaternaires et Actuels - UMR 8591

              

Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1 Nom tutelle 1

notre labex

Nom tutelle 2

notre partenaire

Nom tutelle 2

LGP Facebook-twitter

Nom tutelle 2 Nom tutelle 2

Rechercher




Accueil > Thèses > Thèses soutenues

GESTION DES EVACUATIONS LORS DES CRISES VOLCANIQUES ETUDE DE CAS DU VOLCAN MERAPI, JAVA, INDONESIE

publié le

Estuning Tyas Wulan MEI

date : 02/07/2013

Jury :

M. Franck Lavigne, Professeur, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne Directeur de thèse
M. Frédéric Léone, Professeur, Université Montpellier III Paul Valéry Rapporteur
Mme. Christine Voiron Canicio, Professeur, Université Nice Sophia Antipolis Rapporteur
M. Frédéric Durand, Maître de conférences, Université de Toulouse II Le Mirail Examinateur
M. Gilles Morel, Maitre de conférences, Université de Technologie de Compiègne Examinateur
M. Hartono, Professeur, Universitas Gadjah Mada, Yogyakarta, Indonésie Examinateur

Résumé

Le Merapi, sur l’île indonésienne de Java, est l’un des volcans les plus actifs au monde. Ses pentes sont densément habitées jusqu’à un rayon de 4 km autour du sommet, et plus de 50 000 personnes vivent dans la zone la plus dangereuse (KRB III), exposée aux coulées et déferlantes pyroclastiques, un des aléas volcaniques les plus meurtriers. Dans ce contexte, l’évacuation temporaire des zones menacées est, en cas d’éruption, le seul moyen envisageable de réduction du risque pour les populations.
L’objectif de cette thèse est d’analyser les réponses institutionnelles et communautaires déployées face aux crisesvolcaniques au Merapi, en particulier lors de l’éruption majeure de 2010. L’évaluation de ces réponses et des capacités de gestion de crise repose sur des retours d’expérience d’éruptions récentes, surtout celle de 2010, dont le vécu a permis de recueillir des données de première main sous forme de questionnaires, entretiens, discussions de groupe et maquette participative en trois dimensions.
Les résultats présentés portent dans un premier temps sur l’analyse des facteurs de toutes natures (socioéconomiques, politiques, culturels, fonctionnels, etc.) susceptibles d’influencer la décision d’évacuer et le déroulement des évacuations, en nous fondant notamment sur des analyses rétrospectives sur les éruptions de 1994 et 2006.
Dans un second temps, nous décortiquons la gestion de crise et en particulier le processus d’évacuation lors de l’éruption de 2010. Dans un dernier temps, cette thèse propose des modélisations d’évacuation à deux échelles : celle du massif vol-
canique et celle d’une localité, ceci dans une démarche prospective. Ces analyses permettent au final de mettre en évidence les lacunes dans la gestion des évacuations lors des crises volcaniques en Indonésie, et de proposer des améliorations pour une meilleure préparation aux niveaux institutionnel et communautaire