L G P CNRS
Environnements Quaternaires et Actuels - UMR 8591

              

Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1 Nom tutelle 1

notre labex

Nom tutelle 2

notre partenaire

Nom tutelle 2

LGP Facebook-twitter

Nom tutelle 2 Nom tutelle 2

Rechercher




Accueil > Programmes

CASAVA (2010-2013)

publié le

CASAVA (Compréhension et Analyse des Scénarios, Aléas, et risques Volcaniques aux Antilles)

Année : 2010-2013
Financement : ANR Risknat 2009 (814 k€)
Responsable : J.-C. Komorowski (IPGP)
L’arc volcanique des Petites Antilles constitue la plus petite région volcanique au monde avec 21 volcans vivants et 12 pays distincts caractérisés par des contrastes socio- économiques et de fortes densités démographiques concentrées près du littoral et sur les flancs des volcans. La région est mondialement connue pour l’éruption de la Montagne Pelée qui a fait en 1902 près de 31 000 victimes en quelques instants dans les villes de Saint-Pierre et Morne Rouge, dévastées par des écoulements pyroclastiques turbulents (nuées ardentes). Depuis 15 ans, l’éruption de Soufrière Hills continue d’affecter fortement la population de Montserrat. La Soufrière de Guadeloupe et la Montagne Pelée menacent près de 200 000 personnes directement voire plus dans le cas de nouvelles éruptions magmatiques qui pourraient impliquer des effondrements de flancs. Les populations insulaires seront de plus en plus exposées aux risques volcaniques qui s’ajoutent aux autres risques affectant ces régions : les cyclones, séismes, tsunamis, et mouvements de terrain.

L’évaluation et la gestion des risques sont des problèmes scientifiques, économiques, et politiques fondamentaux. Les solutions les plus efficaces requièrent une évaluation quantitative, une stratégie de mesures de contingence, le développement d’outils efficaces de prévision et gestion de crises, ainsi que l’émergence de capacités de résilience et d’un développement durable pour ces régions. Cela implique que les scientifiques, les ingénieurs, les gouvernements, la protection civile, et l’ensemble de la société civile et des associations travaillent en synergie. Malgré un passé géologique bien connu, des réseaux de surveillance performants, et de récentes études en sciences sociales, de nombreux problèmes restent en suspens. Pour la première fois, un projet national pluridisciplinaire va aborder les défis de l’état de l’art de l’analyse quantitative du risque volcanique aux Antilles, de la gestion de crise, et de la prévention, au sein d’une démarche intégrée qui s’appuie sur une synergie entre différentes disciplines.

Pour aller au delà de l’état de l’art en matière d’analyse de risque, le projet CASAVA propose une stratégie de recherche fondamentale aboutissant à une évaluation quantitative du risque volcanique qui prend en compte la dimension socioculturelle et territoriale en focalisant sur les volcans de la Soufrière de Guadeloupe et de la Montagne Pelée en Martinique. En s’appuyant sur l’important retour d’expérience de l’étude et de la gestion de l’éruption de Soufrière Hills, CASAVA permettra d’améliorer de manière significative la reconstruction du passé éruptif de ces deux volcans, d’améliorer et de développer la modélisation des phénomènes volcaniques principaux et de leur impact, de proposer des outils probabilistes d’analyse nouveaux et des méthodologies d’évaluation des vulnérabilités sociales et physiques affinées, afin d’aborder de manière structurée les problématiques de la prévision, la gestion, et la prévention des risques volcanique d’une future éruption. CASAVA est un projet de recherche pluridisciplinaire d’ampleur qui inclut les sciences de la Terre, la simulation mathématique des phénomènes, la géographie physique et l’analyse des vulnérabilités territoriale et institutionnelle, les sciences sociales et l’étude de la vulnérabilité socioculturelles et humaine, l’archéologie pré-Colombienne, les sciences juridiques, l’analyse probabiliste du risque et l’aide à la prise de décision, les politiques institutionnelles de gestion du risque, le rôle du système de protection CatNat dans la gestion du risque, et les mathématiques appliquées et l’intelligence artificielle pour la simulation dynamique des scénarios éruptifs, de leur impact sur le territoire et la modélisation comportementale des populations.
Site : https://sites.google.com/site/casavaanr/

Participants LGP :
F. Lavigne
M. Chenet
D. Grancher
D. Brunstein