Menu Fermer

Mission Guatemala 2019

Naachtun Petén-Norte - projet archéologique franco-guatémaltèque 2019-2022

1-2
2
3
4
5
6
7
8
9
previous arrow
next arrow

Les travaux de terrain de la campagne 2019 ont été réalisés dans le cadre du projet archéologique franco-guatémaltèque Naachtun Petén-Norte 2019-2022. Les travaux du volet environnement du projet sont le fruit d’une collaboration entre les chercheurs du Laboratoire de Géographie Physique (LGP, UMR 8591), du laboratoire Archéologie des Amériques (ARCHAM, UMR 8096) et du laboratoire Cultures et Environnements Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge (CEPAM, UMR 7264). Ils sont soutenus par le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères, le CNRS, la fondation Pacunam, la compagnie Perenco, la fondation Cino del Duca, le LabEx DynamiTe (ANR-11-LABX-0046) et l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.


Dans le cœur des Basses Terres Mayas, les récentes découvertes faites grâce à l’étude croisée de la couverture LiDAR (Light Detection And Ranging) et des archives sédimentaires (Canuto et al. 2018 ; https://news.cnrs.fr/articles/ancient-maya-resource-management-revealed ; https://www.youtube.com/watch?v=d8Gt0XcoPMM) ont ouvert de nouvelles perspectives relatives à la connaissance des dynamiques environnementales et socio-environnementales passées et des enjeux qui leur sont associés. Désormais, il devient possible de reconstituer et d’analyser les modalités d’aménagement du territoire, de la gestion des ressources et des risques encourus par les populations de l’hinterland de Naachtun, une cité régionale maya de la période Classique.

Dans cette perspective, la contribution du Laboratoire de Géographie Physique à la mission de terrain 2019 s’est inscrite dans une phase de contrôle terrain des structures identifiées préalablement à l’aide de l’analyse LiDAR, structures liées à la gestion des ressources et des risques (réservoirs d’eau, canaux, digues, champs drainés et surélevés (wetland features), terrasses, parcellaires, …). Ce travail a été doublé d’une évaluation de l’archivage sédimentaire, au sein de ces structures et en marge de ces structures, en termes de potentiel de reconstitution des paléo-milieux et des interactions sociétés-milieux.

Retrouvez le reportage de la journaliste B. Arnaud portant sur cette mission de terrain 2019, intitulé « Sur la piste des Mayas », dans le magazine Sciences et Avenir n°869, sorti le 27 juin 2019.

https://www.sciencesetavenir.fr/videos/sur-la-piste-des-mayas_zp55lk ]

Référence bibliographique

CANUTO M-A., ESTRADA-BELLI F., GARRISON T. G., HOUSTON S-D., ACUNA M-J., KOVAC M., MARKEN D., NONDEDEO P., AULD-THOMAS L., CASTANET C., CHATELAIN D., CHIRIBOGA C-R., DRAPELA T., LIESKOVSKY T., TOKOVININE A., VELASQUEZ A., FERNANDEZ-DIAZ J-C., SHRESTHA R. , (2018) , Ancient lowland Maya complexity as revealed by airborne laser scanning of northern Guatemala , Science , 361 , 6409 , doi:10.1126/science.aau0137

Le LGP déménage ! A compter du 15 juin 2022, retrouvez-nous au 2 Rue Henri Dunant, 94320 Thiais

X