Menu Fermer

Les tourbières, archives des paysages anciens​

Les tourbières, archives des paysages anciens

Le sujet de thèse présenté en BD s’inscrit au cœur du projet de recherche Archéofen porté par EDYSAN (Ecologie Dynamique des Systèmes Anthropisés, UMR 7058) et le LGP. Centré sur l’étude géologique et paléoenvironnementale des dépôts tourbeux alcalins de la vallée de la Somme, le projet vise à caractériser les conditions de mise en place et d’érosion de ces dépôts au cours de l’Holocène. Les liens aux facteurs climatiques et anthropiques limitants seront plus particulièrement investigués.

Les épaisses couches de tourbes (jusqu’à 5 à 7m) constituent des archives plurimillénaires par la préservation de vestiges organiques témoignant des successions d’écosystèmes passés. A partir des années 1990, les recherches pluridisciplinaires en géoarchéologie (Ducrocq et al., 1991 ; Antoine, 1997b, Antoine et al. 2012…) ont permis de reconstituer les grandes lignes de l’évolution paléohydrologique en relation avec les variations climatiques et les occupations humaines au cours des derniers 15 000 ans.

La première campagne de terrain Archéofen a débuté au printemps 2021.  Des sondages géologiques sont réalisés à travers le colmatage holocène afin de réaliser deux transects de référence pour décrire et échantillonner les dépôts tourbeux dans leur contexte sédimentaire. A partir de l’automne 2021, les lots d’échantillons feront l’objet d’analyses multi-indicateurs par différents partenaires scientifiques : analyses pédo-sédimentaires (EDYSAN), palynologiques (LGP), malacologiques (LGP), identification des diatomés (GEOLAB, UMR 6042), extraction de l’ADN environnemental ancien (EDYTEM, UMR 5204), et détermination des macrorestes végétaux, datation au C14 (service analytiques).

Ces approches complémentaires permettront de caractériser de façon précise les changements environnementaux anciens et leur origine (dynamique naturelle ou/et activités humaines) et de produire des modèles d’âges nécessaires à l’interprétation chronologique des séquences de dépôt.

Références :

Antoine P. (1997b) Modifications des systèmes fluviatiles à la transition Pléniglaciaire – Tardiglaciaire et à l’Holocène : l’exemple du bassin de la Somme (Nord de la France). Géographie Physique et Quaternaire, 51-1, pp. 93-106.

Antoine, P., Fagnart, J.-P., Auguste, P., Coudret, P., Limondin-Lozouet, N., Ponel, P. (2012) Synthèse des données : évolution des environnements de la vallée de la Selle au Tardiglaciaire et au début de l’Holocène et relations avec les occupations Préhistoriques. Hors-série 5, pp. 127–147.

Ducrocq T. (1991) Le Mésolithique des milieux humides du bassin de la Somme : premières observations stratigraphiques, 1991, dans Paléolithique et Mésolithique du Nord de la France : nouvelles recherches II (Publications du CERP n°3), Université des Sciences et Technologies de Lille, pp. 121-126. 

BD réalisée par Chloé Garcia, doctorante en écologie historique au sein du laboratoire EDYSAN, lors de la formation « Médiation scientifique par la BD » de l’école doctorale STS de l’UPJV.