Menu Fermer

Ingénieur(e) H/F (12 mois) en géomorphologie fluviale (Carhyce)

Retrouver l’offre et postuler –> https://bit.ly/3tmSCUI

Informations générales

Référence : UMR8591-FREGOB-001
Lieu de travail : MEUDON
Date de publication : jeudi 13 janvier 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d’embauche prévue : 1 mars 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2172 et 2444 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d’études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Dans le cadre de l’outil Carhyce (Caractérisation hydrologique des cours d’eau) développée en collaboration avec l’Office Français de la Biodiversité la personne recrutée aura pour missions :
– La réalisation des mises à jour de l’Interface d’Exploitation des Données (IED) et de ses référentiels d’évaluation en métropole et en outre-mer ; et
– la consolidation du développement du projet Carhyce en tant qu’outil d’évaluation DCE et/ou de diagnostic hydromorphologique et la poursuite des comparaisons méthodologiques avec d’autre indicateurs européens.

Activités

– Récupérer, mettre en forme les données à partir de l’application de saisie Carhyce puis mettre à jour l’IED en faisant tourner la chaine de traitement développée sous R et ArcGIS.
– Développer un nouvel indicateur hydromorphologique multi-compartiments qui intégrera au mieux l’ensemble des données du protocole de terrain Carhyce (géométrie du chenal, granulométrie, ripisylve, colmatage, nature des berges, etc.).
– Tester de la sensibilité et robustesse de cet indicateur nouvellement créé.
– Etudier les liens entre les indicateurs produits et les pressions anthropiques observées à différentes échelles (celle de la station, du bassin, régionale)
– Participer aux campagnes de terrain dans le cadre de la comparaison entre l’Indice Morphologique Global (IMG) et d’autres indicateurs hydromorphologiques.
– Rédiger un rapport de synthèse présentant les traitements et résultats.

Compétences

La personne recrutée devra être titulaire d’un master 2 de géographie, géologie, géomatique ou ingénieur et avoir :
– de bonnes connaissances et de l’expérience en géomorphologie fluviale ;
– une bonne maîtrise du logiciel R ;
– un niveau avancé en traitement de données spatialisées (SIG et traitement statistique) ;
– de la rigueur, précision, autonomie et de bonnes qualités rédactionnelles
– une maitrise de l’anglais scientifique (lu).

Contexte de travail

Le poste sera basé au Laboratoire de Géographie Physique (LGP – UMR8591) à Meudon jusque juillet puis à Thiais pour la seconde partie du contrat, sous la responsabilité d’un enseignant-chercheur du Laboratoire et en collaboration avec plusieurs enseignant-chercheurs de l’Ecole supérieure des géomètres-topographes, de l’Université de Paris et d’un chargé de mission de l’Office français de la biodiversité (OFB). Le LGP compte une soixantaine de chercheurs, enseignant-chercheur, Ingénieure et technicien travaillant en géographie physique, sciences de la terres et gestion des risques naturels et de l’environnement.

Contraintes et risques

Quelques journées sur le terrain en France sont à prévoir.

Le LGP déménage ! A compter du 15 juin 2022, le LGP se situera au 2 Rue Henri Dunant, 94320 Thiais

X