L G P CNRS
Environnements Quaternaires et Actuels - UMR 8591

              

Nos tutelles

CNRS Nom tutelle 1 Nom tutelle 1

notre labex

Nom tutelle 2

notre partenaire

Nom tutelle 2

LGP Facebook-twitter

Nom tutelle 2 Nom tutelle 2

Rechercher




Accueil > Actualités

Sur les traces des premiers peuplements acheuléens en Europe de l’Ouest

publié le , mis à jour le

Sur les traces des premiers peuplements acheuléens en Europe de l'Ouest

Pierre ANTOINE et Marie Hélène MONCEL interviennent Samedi 6 mai à 19H30 dans l’émission « Carbone 14 » sur France Culture. Ils parleront de leurs nouvelles recherches dans la région d’Abbeville.

Sur les traces des premiers peuplements acheuléens en Europe de l’Ouest : redécouverte du site emblématique du Moulin Quignon (Abbeville, Vallée de la Somme) par une équipe CNRS-MNHN


Résumé :
Dans le cadre d’une démarche de collaboration interdisciplinaires associant spécialistes du Quaternaire (LGP-Meudon) et de la Préhistoire (IPH-MNHN), les nouvelles recherches entreprises sur le seul témoin actuellement préservé d’un Haute terrasse de la Somme dans la région d’Abbeville (ANR PremAcheu), ont permis de reconstituer l’environnement des sédiments fluviatiles de la célèbre Marne Blanche de la « Carrière Carpentier et de les dater avec précision ( 600 000 ans / interglaciaire du SIM 15). Parallèlement, des sondages (octobre 2016), puis une opération de fouille de deux semaines (mai 2017), ont été menés à l’emplacement de l’ancien site des carrières de Moulin Quignon, actuellement totalement urbanisé, avec le soutien actif de la municipalité d’Abbeville. Ce site célèbre avait en effet vu naitre la Préhistoire dans les années 1850-1860 avec les découvertes (bifaces « haches taillées ») et les théories de J. Boucher Perthes « l’inventeur de la Préhistoire » et était potentiellement susceptible de recéler des outils en silex parmi les plus anciens du bassin de la Somme. Nos travaux sur ce site ont débouché sur : 1) la mise en évidence de dépôts fluviatiles (sables et graviers) parfaitement conservés et correspondant à une terrasse de la Somme située à 40 m d’altitude par rapport au creusement maximum de la vallée actuelle, dans le prolongement de ceux de la Carrière Carpentier situés à 400m au nord, et 2) la découverte d’artefacts paléolithiques indiscutables (éclats, nucleus et bifaces) et attribuables à la phase la plus ancienne de l’Acheuléen, jusque là encore inconnue au niveau régional. Par corrélation avec les données et datations de la Carrière Carpentier un âge d’environs 650 000 ans est proposé pour les dépôts fluviatiles qui ont livré ces artefacts. Ces derniers représentent donc la plus ancienne occupation acheuléenne au niveau du NW de l’Europe et vieillissent de plus de 100 000 ans les premières occurrences de cette industrie humaine attribuables à Homo Heidelbergensis, dans la vallée de la Somme.

Emission : France Culture « Carbone 14 » de Vincent Charpentier diffusée le Samedi 6 mai à 19H30

Intervenants : Pierre ANTOINE (DR CNRS)
UMR 8591 CNRS – Universités Paris I & Paris XII.
Laboratoire de Géographie Physique, Environnements quaternaires et actuels.
1 place Aristide Briand, 92195 Meudon, France.
Mail : pierre.antoine@cnrs-bellevue.fr
Spécialité : paléoenvironnements quaternaires, impact des variations climatiques sur le environnements continentaux

Marie Hélène MONCEL (DR CNRS)
UMR 7194 CNRS-MNHN
Département de Préhistoire - Muséum national d’Histoire Naturelle
Institut de Paléontologie Humaine 1 rue René Panhard
75013 Paris
Mail : moncel@mnhn.fr
Spécialité : préhistoire européenne, archéologie paléolithique, technologie lithique